• paiement CB ou PayPal
  • expédié en 24/48 heures
  • livraison standard ou express
  • jusqu'à 3 ans de garantie
  • SAV France
  • paiement CB ou PayPal
  • expédié en 24/48 heures
  • livraison standard ou express
  • jusqu'à 3 ans de garantie
  • SAV France

Brèves archivées

Dell livre ses ordinateurs portables XPS Developer Edition avec Ubuntu 20.04 LTS

Dell a annoncé le 23 juin 2020 que la gamme d’ordinateurs portables XPS Developer Edition (édition développeur) serait désormais livrée avec la dernière mouture du système d’exploitation Linux Ubuntu LTS (support à long terme), la version 20.04 publiée le 23 avril 2020 (voire la brève ci-dessous).

Le site Phoronix précise qu’à l’heure actuelle la gamme XPS comporte des ordinateurs équipés de processeurs Intel Core de 10e génération mais pas de processeurs AMD Ryzen 4000.

Source : Phoronix

Démonstration des capacités en jeu du nouveau chipset graphique Intel Xe

Une vidéo publiée le 17 juin sur Twitter par Ryan Shrout d’Intel nous montre le jeu Battlefield V tournant sur un prototype d’ordinateur portable équipé du chipset graphique intégré de nouvelle génération Intel Xe : Lien vers le tweet

La partie graphique Intel Xe sera intégrée à la nouvelle génération de processeurs pour ordinateurs portables Tiger Lake, qui devrait succéder à l’architecture Ice Lake dans le courant de cette année ou au début de l’année 2021.

Source : Twitter

Lancement le 7 juillet des processeurs Zen 2 « refresh » Ryzen XT

AMD annonce dans un communiqué du 16 juin 2020 la disponibilité dès le 7 juillet 2020 de nouvelles références de processeurs pour ordinateurs de bureau Ryzen 3000, basés sur l’architecture Zen 2.

Il s’agit des processeurs Ryzen 9 3900XT équipé de 12 cores et 24 threads et fonctionnant à 3,8 GHz (4,7 GHz en boost) pour un TDP de 105 watts, Ryzen 7 3800XT (8 cores / 16 threads, 3,9 à 4,7 GHz, 105 watts) et Ryzen 5 3600XT (6 cores / 12 threads, 3,8 à 4,5 GHz, 95 watts).

Selon AMD ces nouvelles références représentent une augmentation de 4 % des performances single-thread (c’est à dire pour les opérations utilisant un seul processus d’exécution) par rapport à la gamme Ryzen 3000 actuelle. Ces processeurs sont annoncés respectivement à 499, 399 et 249 $ US.

Source : AMD

Lenovo annonce la certification Linux de toute sa gamme de stations de travail

Lenovo annonce dans un communiqué du 02 juin 2020 que l’ensemble de sa gamme de stations de travail ThinkPad P Series et ThinkStation va être certifiée pour fonctionner sous les distributions principales d’Ubuntu et de Red Hat. Lenovo indique que la base d’utilisateurs de Linux est en augmentation et représente à l’heure actuelle environ 7,2 millions d’utilisateurs ; cette base d’utilisateurs composée entre autres de scientifiques travaillant sur les données (data scientists), de développeurs et d’ingénieurs devient essentielle aux compagnies industrielles.

Selon le communiqué, beaucoup d’utilisateurs préfèrent personnaliser eux-mêmes leur propre machine en effaçant le système installé et en installant une distribution Linux, mais cette pratique peut créer des incertitudes concernant la stabilité du système, les performances, la compatibilité, la productivité de l’utilisateur et même les services de support IT.

Si Lenovo proposait déjà la certification d’une partie de ses équipements, limitée à certains modèles et configurations matérielles, c’est désormais l’ensemble de la gamme de stations de travail ThinkStation et ThinkPad P Series qui va être certifiée pour fonctionner sous Linux. Ces ordinateurs pourront donc être commandés avec un matériel entièrement personnalisé et un système Linux préinstallé et bénéficierons notamment d’un support en ligne, d’un forum dédié et de guides de configuration.

Les distributions concernées sont Ubuntu LTS (version support à long terme) et Red Hat Enterprise Linux. La distribution Fedora est également proposée sur les modèles ThinkPad P53 et P1 Gen 2 (voir brève ci-dessous). Les stations de travail ThinkPad P Series et ThinkStation entièrement configurables et équipées de Linux seront disponibles dès ce mois-ci avec un déploiement progressif durant l’été.

Source : Lenovo

Lancement du Raspberry Pi 4 avec 8 Go de RAM et de Raspberry Pi OS 64 bits beta

Presque un an après la sortie du Raspberry Pi 4 en version 1, 2 et 4 Go, voici annoncé officiellement le Raspberry Pi 4 doté de 8 Go de mémoire vive.

Le Raspberry est disponible immédiatement à un prix de 75 $ US. Le processeur, un quad-core ARM Broadcom BCM2711, reste le même. La gamme est réajustée et la version dotée de 2 Go de RAM passe de 45 à 35 $ US.

Parallèlement, la Fondation Raspberry annonce le changement de nom de Raspbian, qui devient Raspberry Pi OS et la sortie en version beta du système Raspberry Pi OS 64 bits. Le système d'exploitation reste basé sur Debian ARM. Le lien de téléchargement et les mises en garde pour Raspberry Pi OS 64 bits beta se trouvent dans cette page du forum officiel.

Source : Raspberry Pi Foundation

Le créateur de Linux met à jour sa machine principale avec un système AMD Threadripper

La nouvelle est quelque peu anecdotique mais symbolique et illustre les progrès réalisés par AMD face à son rival Intel : Linus Torvalds, le créateur du noyau Linux dont il dirige toujours le développement, utilise désormais un processeur AMD sur son ordinateur principal de travail alors que celui-ci était depuis environ 15 ans équipé de processeurs Intel.

Il s’agit en l’occurrence du processeur hautes performances AMD Ryzen Threadripper 3970X équipé de 32 cœurs / 64 threads et dont l’enveloppe thermique atteint 280 watts. Linus Torvalds déclare à propos de ce changement :

« En fait ma plus grande excitation cette semaine fut la mise à jour de ma machine principale, et pour la première fois depuis environ 15 ans mon ordinateur de bureau n’est pas basé sur un système Intel. Non je ne suis pas encore passé à un système ARM, mais j’utilise maintenant un AMD Threadripper 3970X. Mes constructions de test « allmodconfig » sont maintenant trois fois plus rapide qu’auparavant, ce qui n’a pas grand intérêt dans l’immédiat pendant la période de calme [NDR : de la phase de développement du noyau Linux], mais la mise à niveau sera très certainement notable lors de la prochaine phase d’intégration [NDR : phase initiale de « merge window » au début du développement de chaque version du noyau Linux, au cours de laquelle le code suffisamment stable et accepté par la communauté de développement est intégré au noyau Linux). »

D’un point de vue plus pratique, le site Phoronix considère que l’utilisation par Linus Torvalds d’un système AMD est de bon augure pour les utilisateurs de processeur AMD Ryzen sous Linux, car il a par le passé exprimé publiquement et plutôt fortement son mécontentement lorsque le noyau Linux, suite à un travail de développement bâclé ou mal testé, présentait des erreurs sur son propre système.

Sources : Phoronix, Kernel.org

Les futurs processeurs Zen 3 pourraient finalement fonctionner sur les chipsets B450 et X470

Le 7 mai 2020, AMD avait annoncé que seuls les plus récents chipsets AM4 (X570 et B550) seraient compatibles avec les futurs processeurs de bureau basés sur Zen 3 (voir la brève ci-dessous).

Revirement de situation quelques jours plus tard avec un communiqué publié par AMD le 20 mai 2020 sur le site Reddit. Le fabricant, à l’écoute semble-t-il de sa base d’utilisateurs, annonce travailler à une solution pour permettre aux fabricants de cartes mères de fournir des mises à jour permettant de faire fonctionner les futurs processeurs de bureau Ryzen 4000 avec certaines cartes mères dotées de chipsets X470 et B450. Ces mises à jours devraient en revanche supprimer du bios des cartes mères concernées le support de certains processeurs, afin de faire de la place pour le support des nouveaux Ryzen 4000, et cette opération devrait être irréversible (pas de possibilité de flasher à nouveau le bios avec une version plus ancienne).

S'il s’agit d’une bonne nouvelle pour les possesseurs de cartes mères B450 et X470, pas de mention en revanche d’un éventuel support des chipsets B350 et X370 pourtant très proches techniquement.

Source : AMD

Série de benchmarks opposant les nouveaux processeurs mobiles Intel Core i7 et AMD Ryzen 7 sous Linux

Le site Phoronix publie une série de plus de 100 benchmarks opposant sous Linux les processeurs mobiles Intel et AMD de dernière génération. Les tests sont effectués sur un Lenovo IdeaPad 5 (14) équipé du Ryzen 7 4700U et un Dell XPS 7390 équipé du Core i7-1065G7. Les deux ordinateurs disposent de 16 Go de mémoire vive et d'un SSD NVMe de 512 Go et tournent avec la distribution Ubuntu 20.04 LTS mise à jour avec le noyau Linux 5.7 (version en cours de développement) pour un meilleur support de ces processeurs très récents.

Résultat des courses : Le Ryzen 7 4700U termine à la première place sur 88% des tests ! Voir l'article de Phoronix (en anglais)

Source : Phoronix

AMD annonce ses nouveaux processeurs mobiles professionnels Ryzen Pro 4000

Après la sortie des processeurs mobiles Ryzen 4000 le 16 mars 2020, AMD lance le 7 mai 2020 sa gamme mobile professionnelle Ryzen PRO 4000, concurrente directe des processeurs mobiles Intel dotés des technologies vPro.

Ces processeurs sont composés d'une partie processeur Zen 2 et d'une partie graphique Vega. Ils intègrent des technologies spécifiques au monde professionnel telles qu' "AMD Memory Guard" qui chiffre en temps réel la mémoire système pour plus de sécurité en cas de perte ou de vol de l'ordinateur. En outre ces processeurs bénéficient d'un écosystème stable et de fonctionnalités homogènes facilitant la gestion des parcs informatiques des entreprises.

La gamme est composée de l'AMD Ryzen 7 PRO 4750U (8 cœurs / 16 threads, 1,7 à 4,1 Ghz, Radeon Vega 8 cœurs CU), du Ryzen 5 PRO 4650U (6 cœurs / 12 threads, 2,1 à 4,0 Ghz, Radeon Vega 6 cœurs CU) et du Ryzen 3 PRO 4450U (4 cœurs / 8 threads, 2,5 à 3,7 Ghz, Radeon Vega 4 cœurs CU). Tous ces processeurs sont dotés d'un TDP configurable de 10 à 25 watts.

Ces processeurs, de même que la gamme mobile Ryzen 4000 non-pro, sont très compétitifs par rapport à l'offre d'Intel et pourraient signer le grand retour d'AMD dans le monde des ordinateurs portables. Le site Phoronix propose des benchmarks sous linux du processeur Ryzen 4700U (gamme non-pro mais l'ordre de grandeur des performances est comparable), pour la partie processeur ainsi que pour la partie graphique (en anglais).

Sources : AMD, Phoronix

AMD fait le point sur la compatibilité de sa plateforme AM4 avec les futurs processeurs Zen 3 (updated)

Update : Les futurs processeurs Zen 3 pourraient finalement fonctionner sur les chipsets B450 et X470. Lire la suite

Dans un billet de blog paru le 7 mai 2020, AMD retrace les évolutions de son socket AM4 pour ordinateur de bureau, depuis son lancement en 2016 lors duquel AMD avait annoncé un support jusqu'en 2020.

Ainsi depuis 2016 la plateforme a permis le support de processeurs dont le nombre de cœurs et de threads a été multiplié respectivement par 4 et par 8 (de 4 cœurs / 4 threads à 16 cœurs / 32 threads), le passage du PCI Express 3.0 à 4.0 et a augmenté de 33% la bande passante de la mémoire DDR4 compatible (de 2400 à plus de 3200 MHz), le tout sur 4 architectures et process différents : Excavator en 28nm, Zen en 14nm, Zen+ en 12nm et Zen 2 en 7nm.

Alors qu'en sera-t-il des futurs processeurs de la famille Zen 3, les Ryzen 4000, prévus a priori pour l'automne 2020 ?

AMD confirme qu'il seront bien compatibles avec le socket AM4, qui bénéficie ainsi d'une évolutivité remarquable (surtout au regard de la pratique du concurrent Intel ; voir notamment la brève ci-dessous sur les processeurs Core de 10e génération). Par contre, si le socket (l'interface par laquelle le processeur se fixe à la carte mère) sera bien AM4, tous les chipsets (composants de la carte mère reliés au processeur et gérant notamment les différents ports, les entrées/sorties, etc. et plus globalement les échanges entre le processeur central et les autres composants de l'ordinateur) ne seront pas officiellement supportés.

Les chipsets X570 (lancés l'année dernière) ainsi que les chipsets B550 (disponibles à partir du 16 juin 2020 ; annoncés cette année en même temps que les processeurs Ryzen 3 3100 et 3300X, voir brève ci-dessous) sont ainsi officiellement compatibles. Pour les chipsets plus anciens (X370, B450, X470, etc.) AMD indique que la taille de leur mémoire flash est trop réduite pour supporter la mise à jour permettant le support des nouveaux processeurs.

L'examen de la matrice de compatibilité publiée par AMD laisse cependant un peu d'espoir aux possesseurs de cartes mères équipées des chipsets non officiellement supportés pour Zen 3. En effet, de nombreux fabricants de cartes mères dotées de chipsets X370 ou B350 ont fourni des mises à jour permettant d'utiliser les processeurs Zen 2 (Ryzen 3000) alors qu'AMD indique bien ici que ces processeurs ne sont pas officiellement supportés avec ces chipsets.

Il reste donc à patienter jusqu'à l'annonce des nouveaux processeurs Ryzen 4000 et suivre la réaction des fabricants de cartes mères.

Source : AMD

Intel annonce ses processeurs de bureau Core de 10e génération « Comet Lake »

Intel a annoncé le 30 avril sa nouvelle série de processeurs pour ordinateurs de bureau, les processeurs Core de 10e génération dénommés « Comet Lake ». La gamme s’étend du Celeron au Core i9, de 2 à 10 cœurs et 20 threads et dispose de fréquences de fonctionnement pouvant aller jusqu’à 5,3 GHz (dans le meilleur des cas).

Le haut de gamme est représenté par les Core i9-10900 dotés de 10 cœurs avec Hyperthreading (20 processeurs logiques ou threads) et par les Core i7-10700 (8 cœurs et 16 threads). Les fréquences de fonctionnement vont de 2,9 à 3,7 GHz (turbo jusqu’à 4,9 GHz ; 5,3 GHz sur un seul cœur). Le support mémoire vive DDR4 va jusqu’à 2933 MHz sur deux canaux. Prix pour 1000 unités : 298 à 488$

En milieu de gamme, les Core i5-10600, i5-10500 et i5-10400 (6 cœurs / 12 threads) et les Core i3-10320, i3-10300 et i3-10100 (4 cœurs / 8 threads) fonctionnent à des fréquences allant de 2,9 à 4,1 GHz (turbo jusqu’à 4,5 GHz ; 4,8 GHz sur un seul cœur) et supportent la mémoire vive DDR4 jusqu’à 2666 MHz sur deux canaux. Prix pour 1000 unités : 122 à 262$

Les Core i9-10900, i7-10700 et i5-10600 sont déclinés en version « K » disposant d’un coefficient multiplicateur débloqué et d’un TDP (Thermal Design Power) de 125 watts (65 watts sur les autres modèles), en version « F » ne comportant pas la partie graphique Intel UHD (cette version n’est pas disponible pour le i5-10600 mais uniquement sur le modèle i5-10400) et en version « KF » (coefficient débloqué et pas de partie graphique).

Les modèles Pentium Gold G6600, G6500 et G6400 (2 cœurs / 4 threads) ainsi que les Celeron G5920 et G5900 (2 cœurs / 2 threads) constituent l’entrée de gamme. Ces processeurs fonctionnent de 3,4 à 4,2 GHz (sans mode turbo) avec de la mémoire vive DDR4 à 2666 MHz sur deux canaux. Leur TDP est de 58 watts. Les modèles Celeron et le Pentium Gold G6400 disposent d’une partie graphique UHD 610 (12 unités d’exécution graphique) au lieu de la partie graphique UHD 630 (24 unités d’exécution) présente sur les autres modèles. Prix pour 1000 unités : 42 à 86$

A noter qu'encore une fois et au contraire d'AMD qui permet de changer de processeur pendant plusieurs générations sur la même carte mère, un nouveau socket LG1200 et donc de nouvelles cartes mères seront nécessaires pour faire fonctionner ces processeurs. Ces cartes mères fonctionnent avec les chipsets Intel 400 Series qui apportent notamment l'Ethernet 2,5G et la nouvelle norme WiFi AX201, mais pas le PCI Express 4.0.

Sources : Intel, Phoronix, Notebookcheck

Publication de la distribution Fedora 32

La distribution Fedora 32 est disponible au téléchargement, dans ses déclinaisons principales Workstation/Server et alternatives telles que CoreOS (base minimale mise à jour en continu et flux de travail conteneurisés) ou IoT (internet des objets).

Au programme notamment le passage à Gnome 3.36 (amélioration des performances et des logiciels de l’écosystème Gnome, nouvelle application de gestion des extensions, mise à jour des applications par défaut, meilleure gestion des configurations multi-GPU, nouvel écran de verrouillage unifié, etc.) et à Mesa 20, un noyau Linux à jour tout au long de la durée de vie de la distribution et l’activation par défaut de la commande TRIM pour les SSD.

Le support de Fedora 32 (mises à jour et correctifs) s’étendra jusqu’à la sortie de Fedora 34, soit un peu plus d’un an. L’upgrade entre les versions de Fedora est très simple via la boutique d’applications intégrée.

Bien évidemment nos options d’installation de Fedora passent elles aussi à Fedora 32.

A noter que, hasard du calendrier (ou pas), la distribution en publication continue (rolling-release) openSUSE Tumbleweed passe elle aussi aujourd’hui à Gnome 3.36.

Vous pouvez télécharger Fedora 32 ici.

Source : Fedora

Série de podcasts par Red Hat sur la transformation des technologies informatiques

Command Line Heroes est une série de podcasts (en anglais) rétrospectifs consacrée aux personnes qui ont transformé la technologie informatique. Les thèmes abordés dans les 4 saisons disponibles (saison 4 en cours) vont des systèmes d'exploitation aux smartphones en passant par l'invention de la disquette et le Big Data.

Le dernier épisode retrace la génèse et le destin de la dernière console de Sega, la Dreamcast, en avance sur son temps. Le prochain épisode sera consacré à Steve Wozniack, co-fondadeur d'Apple et pionnier de l'informatique.

Source : Red Hat

Lenovo propose Fedora Workstation sur une sélection d'ordinateurs portables

Le site Fedora Magazine annonce la possibilité prochaine de commander certains modèles d’ordinateurs portables Lenovo Thinkpad avec Fedora Workstation 32 (la prochaine version du système qui sortira la semaine prochaine) préinstallé en lieu et place de Windows 10.

Les modèles concernés sont pour l’instant les ThinkPad P1 Gen2, ThinkPad P53, and ThinkPad X1 Gen8 ; d’autres modèles pourraient être concernés par la suite indique Fedora Magazine.

Source : Phoronix

Publication de la distribution Ubuntu 20.04 LTS

La distribution Ubuntu 20.04 LTS est disponible au téléchargement. Cette édition surnommée Focal Fossa constitue la dernière version en date de l’édition Long Term Support (support à long terme) qui sera maintenue pendant 5 ans. Parmi les nouveautés marquantes, le passage à la dernière version de l’environnement de bureau Gnome (3.36) et la présence du kernel Linux en version 5.4 LTS.

Voici le lien pour télécharger l’ISO

Source : Phoronix

Accessoires HP et Lenovo pour ordinateur portable en matériaux recyclés

A l’occasion du Earth Day 2020 (Jour de la Terre, célébré chaque année le 22 avril), HP présente la HP Renew Sleeve, une nouvelle pochette pour ordinateur portable composée à 96 % de bouteilles en plastique recyclées. Lenovo de son côté présente le Lenovo Eco Pro Backpack, sac à dos en édition limitée composé de l’équivalent de 34 bouteilles en plastique.

Sources : HP ; Lenovo

Nouveaux processeurs abordables AMD Ryzen 3 avec SMT basés sur Zen 2

AMD annonce deux nouvelles références de processeurs de la famille Ryzen 3, les 3100 et 3300X. Ces processeurs, basés sur la dernière architecture AMD Zen 2, sont intéressants dans leur segment de prix (100 et 120€ environ a priori) car ils comportent 4 cœurs physique avec SMT (8 threads), idéal pour une configuration performante à prix raisonnable.

Les fréquences sont de 3.6 GHz (3.9 en turbo) pour le R3 3100 et de 3.9 GHz (4.3 en turbo) pour le R3 3300X. Les deux processeurs fonctionnent sur plateforme AM4 et leur TDP est de 65W. Disponibilité annoncée pour mai 2020.

Source : AMD

Jouer sous Linux, c’est possible ! (et ça marche bien)

Il y a encore quelques années, jouer avec un ordinateur tournant sous Linux relevait du parcours du combattant bidouilleur et initié. Soit l’on se limitait aux jeux open source ou aux quelques grands jeux adaptés sous Linux (par Feral Interactive notamment) avec quelques mois voir années de retard, soit il fallait mettre les mains dans le cambouis et configurer son jeu Windows avec l’outil de compatibilité Wine (ou l’un de ses dérivés).

Steam Play / Proton

Cette époque est révolue grâce au travail des développeurs de Valve Corporation, qui ont concocté depuis l’été 2018 une solution clef en main pour faire tourner une grande partie de la ludothèque Windows sur nos distributions Linux favorites : Le service Steam Play de la plateforme Steam.

Sous le capot, l’outil de compatibilité Proton créé à partir de Wine, incluant notamment DXVK qui permet de transformer les commandes Microsoft DirectX en commandes Vulkan utilisables par les cartes graphiques dans un environnement Linux. La configuration est très facile ; il suffit d’installer le logiciel Steam disponible sur la grande majorité des distributions Linux populaires (Ubuntu, Fedora, openSUSE, Debian, etc.), d’aller dans les paramètres et d’activer Steam Play pour tous les titres. Comme par magie, les logiciels Windows auparavant non disponibles sous Linux apparaîtront dans votre bibliothèque Steam, prêts à être téléchargés.

Pour les titres non supportés officiellement, l’excellente base de données ProtonDB permet de vérifier la compatibilité du jeu et le cas échéant les quelques manipulations nécessaires pour que la compatibilité soit optimale.

Le résultat est excellent : Outre la liste des jeux compatibles qui s’allonge de jour en jour et la facilité d’installation, les performances sont au rendez-vous et l’expérience de jeu est proche ou similaire à celle sous Windows.

Et mes jeux qui ne viennent pas de Steam ?

Pas de panique, d’autres solutions existent pour faire tourner vos jeux Windows sous Linux. A commencer par l’outil de compatibilité Wine, qui sert de base à Steam Proton et qui bénéficie lui aussi des avancées de DXVK pour faire tourner vos jeux Windows à pleine vitesse.

La configuration est plus technique au premier abord, mais des outils tels que PlayOnLinux et Lutris automatisent la configuration et les réglages pour un grand nombre de logiciels. Vous pouvez alors installer vos jeux non-Steam ou vos plateformes vidéoludiques (Battle.net, Uplay, etc.) et en profiter sur votre distribution Linux préférée.

Alors je peux passer à 100 % sous Linux ?

Si vous étiez bloqué en double boot pour pouvoir exploiter pleinement votre carte graphique ou jouer à votre jeu favori, définitivement oui ! Vous pouvez faire un tour sur ProtonDB ou Wine Application Database (AppDB) pour vérifier que vos jeux préférés tournent sans encombre.

Pour l’usage de logiciels professionnels lourds, notamment de montage audio/vidéo ou de création graphique, qui peuvent aussi fonctionner sous Linux avec Wine mais avec des performances et/ou des fonctionnalités pouvant être affectées, il sera peut-être nécessaire de conserver votre installation Windows… à moins qu’il n’existe un logiciel open source équivalent !

Tous droits de reproduction et de diffusion réservés © 2020 Trantor Microcomputers